Kasabian @ Le Zénith ’11

Kasabian s’est emparé du Zénith hier soir pour le passage de sa tournée Velociraptor, et n’en a fait qu’une bouchée. Alors qu’on les avait croisés à de multiples reprises voici deux ans (l’Olympia, la Cigale, le Trabendo, Solidays..), ce 4e album leur permettait d’accéder à la salle à la mode, le Zénith. Et pour une fois, on n’a pas été déçu côté son.

Plus rock qu’à l’habitude, plus posé (loin de la déferlante West Ryder Pauper Lunatic Asylum, énergique et dévastatrice), Kasabian a grandi et ne se précipite pas pour enchaîner 19 titres en 1h45 sur scène. De quoi largement rassasier un public acquis à leur cause, déjà au fait du dernier album, tout comme des précédents. Dans ce grand ensemble, l’album le moins mis en avant est Empire, même si Shoot The Runner résonne toujours aussi efficacement. On ressort lessivé de ce Zénith, preuve que Kasabian est toujours aussi efficace, percutant. On peut mûrir et ne pas perdre de sa fougue.

Kasabian Setlist Le Zénith, Paris, France 2011, Velociraptor! Tour

En première partie, c’était des Subways parfaitement à l’aise pour nous préparer à leur suite. Une vraie introduction boostée et efficace, trio énergique (avec la charmante Charlotte Cooper, oui monsieur). The Subways, groupe qui existe depuis 2005, et qui a connu quelques beaux succès comme celui de Rock & Roll Queen, ne méritait sans doute pas de rester en première partie, mais a parfaitement préparé le grand Zénith pour la suite. The Subways + Kasabian, un combo qui fonctionne, donc.

Grande soirée au Zénith, une surprise côté son (on n’était pas habitué – on espère que ce sera la même chose pour les Black Keys en Janvier), et un groupe qui conserve notre confiance… Ils repassent quand, Kasabian ?

À lire aussi ⬇️

Devenez contributeurs/rices. 👊

Rejoignez un magazine libre et respecté. Depuis 2004, Onlike recense pas moins de 46 contributeurs indépendants dans ses colonnes,

en savoir plus
NEXT ⬇️ show must go on