Marvel 2004-2010 : War Of Kings

Après quelques grands bouleversements, retour à une saga plus mutante, et plus spatiale surtout. War Of Kings prend place dans l’univers Marvel intersidéral, après les grands changements de plusieurs vagues d’Annihilation, et surtout la saga Secret Invasion sur Terre. Avec des conséquences inattendues.

Scénariste : Dan Abnett, Andy Lanning …
Dessinateur : Paul Pelletier, …

Publication (US) : Novembre 2008 – Septembre 2009

Numéros : War Of Kings Saga, Guardians Of The Galaxy #7-17, Secret Invasion: War Of Kings, X-Men: Kingbreaker #1-4, War Of Kings #1-6, War Of Kings: Ascension #1-4, Nova #23-29, War Of Kings: Darkhawk #1-2, War Of Kings: The Savage World Of Skaar, War Of Kings: Warriors #1-2, War Of Kings: Who Will Rule?

Un point oublié précédemment : Après la Vague Annihilation, une seconde saga avait démarré révélant le retour de la Phalanx s’infiltrant dans l’empire Kree, et en prenant le contrôle. On y retrouve Ronan l’Accusateur, Nova, Star Lord, Drax, Quasar,… et le grand retour d’Ultron. La saga est très interne, tournant autour des combats entre gentils/vilains, mais permet de remettre en selle quelques ex-héros, tels les Gardiens de la Galaxie.

War of Kings marque une nouvelle étape, et surtout de nouveaux combats entre gros vaisseaux, de l’histoire extra terrestre de Marvel. Suite à Secret Invasion, Black Bolt et ses Inhumains quittent notre galaxie, et décident de revenir vers les Kree pour gouverner en toute tranquillité, loin de la Terre et ses péripéties. De l’autre côté, le frère Summers jusqu’alors inconnu, Vulcan, a continué son bonhomme de chemin dans la galaxie, toujours contrôlant l’empire Shi’ar, et décidé à tout anéantir. Jusqu’à l’empire Kree, où les deux empires se confrontent. Et là le scénariste nous surprend en tuant (selon toutes apparences, même si en matière de comics c’est peu souvent le cas…) les deux rois, laissant place à de nouveaux problèmes. Le combat majeur résolut, c’est surtout la succession qui posera problème.

War of Kings et ses ramifications démontrent une nouvelle fois la volonté de faire vivre tout le background de l’univers Marvel connu, reprenant des personnages peu éclairés ces derniers temps. En confiant à quelques auteurs ce pan de son univers, Marvel se montre sage et les laisse développer leurs idées. Et ici, on rejoint deux parties importantes de la mythologie, l’espace et les X-Men. Qui, il est vrai, n’ont jamais été très éloignés. Seul défaut, laisser les évènements terrestres un peu en dehors de ça, malgré quelques liaisons rapides. War of Kings, la nouvelle étape des fans Marvel plutôt science fiction, dont la qualité reste convenable.

La suite, Realm of Kings, nous parle des conséquences du combat Black Bolt/Vulcan, créant un trou noir reliant les héros à un autre univers, forcément machiavélique. Une nouvelle porte de sortie pour scénaristes souhaitant étendre les développements de leurs séries SF. Saga en cours.