L’attaque du métro 123

Et l’on retrouve l’immortel Denzel Washington (je cherche un film où il meurt), confronté à John Travolta en vilain dans L’attaque du métro 123. Tony Scott (le copain de Denzel) signe un film… gentil… pas très original. John Travolta en preneur d’otages est fort peu crédible. Son personnage de Ryder n’étant pas très malin, au final.

L’action se déroule donc en grande partie dans le métro new-yorkais, à la fois dans une rame détournée, et à la fois au centre de régulation, où Denzel Washington officie. Il va se retrouver interlocuteur privilégié, négociateur amateur, et bien sûr héros du film. Un film à la fin… je ne dirais pas « prévisible »… mais « moyenne ».

Voilà c’est le terme que je cherchais : L’attaque du métro 123 est un film moyen, avec un scenario moyen, des acteurs moyens. Sauf James Gandolfini très crédible en maire de New-York, une agréable surprise. Mais ça reste du Tony Scott, il ne faut pas en attendre beaucoup.

P.S.: je ne plaisantais pas pour l’immortel Denzel, si vous avez un film où il meurt en tant que personnage principal, je suis vraiment preneur.

3 / 5