Tom Cruise fait décoller TOP GUN MAVERICK sur grand écran

Tom Cruise fait décoller TOP GUN MAVERICK sur grand écran

30 ans après l’original, TOP GUN MAVERICK revient placer Tom Cruise aux manettes d’une équipe d’élite de l’aviation américaine pour une mission ultime en terrain ennemi. Entre nostalgie d’une autre époque (esthétique 90′, plan iconique des personnages, mécaniques de l’histoire) et regard sur lui-même, Tom Cruise s’investit une nouvelle fois totalement.

Et ça fonctionne, surtout avec un cinéaste aussi précis et inspiré que Joseph Kosinski (TRON LEGACY, OBLIVION déjà avec Tom Cruise) derrière la caméra. Parce que TOP GUN MAVERICK est pensé comme un film-performance pour le grand écran, pour le son le plus immersif possible. A reproduire le réel – l’intégralité ou presque du film a été tourné avec le minimum d’effets visuels numériques – le réalisateur et l’acteur-producteur rendent hommage à ces défis de cinéma : une histoire qui plane à 5000 pieds de haut, qui appuie son récit sur des comédiens en condition réelle.

C’est le grand atout d’un tel rendez-vous, et de la filmographie d’un Tom Cruise célébré au Festival de Cannes 2022 : ne pas nous mentir sur la qualité du spectacle, sur l’effort fourni dans la performance. En cela TOP GUN MAVERICK est un vrai show à l’américaine, entre iconographie d’un Hollywood glamour poussé à son paroxysme (coucher de soleil sur la plage, héros à moto…) et action dans les airs à pleins tubes.

Si cette envie de mettre un coup de peinture neuve sur un cinéma d’avant, jouissif et instinctif, TOP GUN MAVERICK est surtout un regard en arrière sur la carrière du moteur du récit. Tom Cruise s’offre le retour d’un de ses personnages cultes, signe quelques moments de drame millimétré (beaucoup d’amour pour Val Kilmer évidemment) et tend la main à une nouvelle génération d’acteurs.

Et c’est ce qui achève de faire de TOP GUN MAVERICK un film original : au-delà du physique et de la mécanique, c’est sans doute cette couche supplémentaire qui réfléchit à ce qui a fait Tom Cruise, et ce qu’il peut transmettre (à l’heure où il boucle les deux prochains MISSION: IMPOSSIBLE là-aussi après près de 30 ans de cascades en tous genres). Miles Teller, Glen Powell, Monica Barbaro… Comme autant de témoins, ils sont tous réunis autour d’un Tom Cruise pas encore fatigué – mais sans doute plus sage qu’auparavant.

3.5 / 5